2 janvier 2016

Nos convictions

Il est naturel de ne priver aucun enfant de son droit d’accès à l’ensemble des biens sociaux ‐ éducation, travail, culture, sport, lieux d’accueil, de loisirs ou de vacances qui ne sont l’exclusivité de personne.

La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées renforce les actions en faveur de la scolarisation des élèves handicapés.

“L’enfant handicapé doit bénéficier d’une présomption de compétences…”

L’accès à l’école ou à un accueil de loisirs est un droit, mais aussi un moyen, au service de la réussite de la personne en situation de handicap, de la réussite de sa vie d’homme ou de femme.

“Rechercher chez l’enfant non pas tant ses troubles mais ses potentialités…”