Quel est l’objectif de ce livre ?

Rendre le livre, la lecture plus accessibles aux enfants présentant des troubles des apprentissages et de la communication, des pathologies où l’accès au langage oral est difficile, pauvre, voire inexistant, telles que le retard de développement, le handicap mental, l’autisme, la dysphasie… et ce, grâce à des livres adaptés.

Aujourd’hui, en 2017, il n’existe que très peu de livres adaptés. Pourtant, la loi du 11 février 2005 prône depuis 12 ans l’égalité des droits et des chances, et donc l'accès à la lecture pour tous. De plus, des règles européennes permettant de rendre les écrits plus accessibles (du Facile à Lire et à Comprendre (UNAPEI, 2009) ont été mises au point en 2009.

L’équipe bénévole de l’association HANDMIRABLE (association loi 1901) a donc créé ce livre dans l’objectif de faciliter l’accès au livre, de favoriser la progression, l’épanouissement et l’intégration des personnes en situation de handicap.

A qui s’adresse ce livre ?

- Aux personnes dont l’accès au langage oral et/ou écrit est difficile ou inexistant : le retard de développement, le handicap mental, la dysphasie, le retard de langage et les troubles du langage écrit, les troubles du spectre autistique

- mais aussi, aux enfants sans difficultés, qui souhaitent apprendre à lire en visualisant le mot et en y associant sa représentation,

- aux enseignants qui souhaitent faire accéder chaque enfant à un socle commun des compétences,

- aux professionnels de l’enfance et du handicap, aux bibliothécaires,

- et pourquoi pas à des associations de lutte contre l’illettrisme.

Malo dit non ! L’histoire

Pour notre premier livre, nous avons choisi d’écrire sur le thème du NON, auquel tant de parents sont confrontés lorsqu’ils élèvent un enfant, qu’il soit ou non porteur de difficultés développementales.

Le récit se veut volontairement assez court pour ne pas perdre l’attention des auditeurs ou lecteurs. Il comporte une structure répétitive afin de permettre une anticipation des phrases et pour donner un rythme à l’histoire.

 

Malo dit non ! Les trois manières de raconter

L’histoire est proposée de 3 manières différentes :

Sur la page de gauche : le texte original se trouve sous l’illustration, dans un nuage blanc pour plus de lisibilité. Son vocabulaire est plus riche et sa syntaxe plus complexe,

Sur la page de droite : le texte original est réadapté suivant les règles européennes du Facile à lire et à comprendre (UNAPEI 2009). Il est associé à son adaptation en pictogrammes sur la page de droite.

 

 

Malo dit non ! Adaptation en Facile à Lire et à Comprendre

Nous avons commencé par adapter le texte original de notre histoire en langage Facile à Lire et à Comprendre.

Ces règles européennes du Facile à Lire et à Comprendre (UNAPEI 2009) consistent en une version simplifiée d'un texte qui permet d'être comprise par les personnes déficientes intellectuelles, entre autres. 

Le texte est écrit avec des phrases simples sur le modèle sujet-verbe-complément et le récit est au présent. Les personnages sont mentionnés par leur prénom pour éviter le recours aux pronoms.

Qu’est-ce qu’un pictogramme ?

Les pictogrammes sont des images, photos ou dessins, figurés ou symboliques, exprimant des mots ou des idées, associés à des mots écrits. Ils sont largement utilisés dans notre vie quotidienne dans des lieux publics à des fins de signalisation.

Ils sont aussi un support de communication lorsque la parole est difficile voire absente, ces pictogrammes sont un outil de Communication Alternative et Augmentée (CAA).

Cette banque de pictogrammes a été conçue par les membres de l’association Handmirable et Leonel Lopes, illustrateur.

 

Malo dit non ! Traduction en pictogrammes

Nous avons ensuite traduit chaque mot du texte simplifié en pictogrammes.

A chaque mot correspond un pictogramme.

Dessiner un pictogramme demande de réfléchir au préalable à la « traduction » de chaque mot. Adapter des mots en pictogrammes oblige à des choix de plusieurs ordres, que nous avons opérés en collaboration avec notre illustrateur.

Symboliser un mot, un concept, est un travail de recherche.

Evoquer le mot : Le dessin du pictogramme doit évoquer le sens du mot que l’on veut traduire. Chaque détail du dessin a son importance et peut modifier le sens du pictogramme.

Généraliser le dessin à différents contextes : Les visages des personnages des pictogrammes symbolisant une action sont volontairement quelque peu différents pour que la compréhension du mot soit plus vite généralisée à différents contextes.

Favoriser la compréhension des émotions : Ces pictogrammes sont animés. Leurs postures et leurs mimiques expressives favorisent une meilleure compréhension des émotions et des habiletés sociales.

Favoriser la lisibilité et la généralisation : Le personnage principal est en couleur afin de mieux se repérer dans la phrase. Les autres pictogrammes sont en noir et blanc pour ne pas surcharger en informations visuelles et pour favoriser la généralisation du concept.

Choix particuliers : Certains pictogrammes sont de taille plus petite et représentent les mots grammaticaux (prépositions, déterminants, …) et certains petits mots n’ont volontairement pas été pictographiés car nous voulions garder une symbolisation concrète des mots et utiliser au minimum des dessins abstraits qui imposent un véritable apprentissage de la part de la personne.

 

Malo dit non ! Exemples d’un travail de traduction en pictogrammes

 

Malo dit non ! Choix de la typographie et des illustrations :

Nous avons privilégié la police de caractère Arial connue pour faciliter la lecture des personnes dyslexiques.

Les illustrations soutiennent la compréhension du texte classique, du texte en Facile à Lire et à Comprendre et en pictogrammes.

Elles se situent toujours à gauche du livre pour que le lecteur et l’auditeur se repèrent facilement.

Elles ont délibérément de couleurs contrastées pour le confort des personnes avec déficit visuel.

Malo dit non ! Représenter la diversité, éviter les stéréotypes

Par ailleurs, nous avons été attentifs à :

- Eviter les stéréotypes sexistes (ex : une fille faisant la vaisselle et un garçon regardant la télévision) ;

- Représenter la diversité qui nous entoure dans nos vies quotidiennes : celle des différentes sortes de handicaps, mais aussi celle des différentes origines des personnages représentés sur nos pictogrammes et dans les illustrations de nos histoires.

 

Privé d’histoire !

Très nombreuses sont les situations où l’accès d’un enfant au langage oral et/ou écrit est empêché de manière plus ou moins importante et prolongée.

Au-delà du recours aux gestes, aux signes, ou aux émoticônes pour mieux se comprendre, l’usage des pictogrammes permet d’améliorer et de préciser la communication et la compréhension de ces enfants. Forts de ces techniques dites de communication augmentée,, cela fait longtemps que les professionnels « bricolent » pour adapter les supports avec lesquels ils travaillent dans le cours de leurs rééducations, et que quelques parents courageux passent des soirées à adapter les livres d’histoire pour amener leur enfant au plaisir partagé de la lecture.

Elles se prêtent d’ailleurs aussi à la lecture pour des enfants sans troubles développementaux, très jeunes enfants chez qui les pictogrammes favorisent la compréhension et l’oralisation, ou enfants un peu plus âgés, au bord de la lecture autonome, dont l’apprentissage est facilité par les pictogrammes.

Des parents « pictographieurs du soir » pour les livres de lecture de leur enfant handicapé accueilli en maternelle, une orthophoniste évidemment au cœur des questions de la communication chez l’enfant en difficulté de langage, une pédiatre convaincue de ce combat, ont décidé d’œuvrer ensemble pour mettre à la disposition du public – parents, professionnels –, pour un coût abordable et dans le cadre d’une association à but non lucratif, des histoires originales traduites et adaptées, agréables à lire et à manipuler..

 

Création du livre.

Après un premier essai infructueux avec des livres qui nous ont été confiés par de petits éditeurs aussitôt désireux de nous aider, notre équipe s’est décidée à créer notre premier livre en totalité : conception de l’histoire, traduction-adaptation en langage facile à lire et à comprendre et en pictogrammes, création des pictogrammes originaux et constitution d’une banque de pictogrammes débutante, illustration de l’ouvrage, mise en couleur, maquette, etc.

A ce stade, près d’un an après le démarrage de notre projet, le Rotary Club et le Conseil Départemental de Seine et Marne, prenant connaissance de notre maquette, que ce soit sous forme d’un don ou par le biais d’un pré-achat d’ouvrages, nous ont aidé à financer l’impression de notre livre, seule étape confiée à un professionnel. Nous sommes fiers de de proposer à prix contenu un livre avec une fabrication 100% française et issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées.

 

Des questions ?

Si vous avez des questions au sujet du livre, n’hésitez pas à nous adresser un mail.

contact@handmirable.fr